BACHATA

danse enseignée au Dance Swing Club de Niederhausbergen

Un Peu d’Histoire !

La Bachata est née en République Dominicaine dans les années 1960. Si elle a longtemps été dédaignée car associée aux couches sociales les plus défavorisées, l’expansion du tourisme dans les années 1980 lui a conféré une popularité internationale, si bien que la Bachata est aujourd’hui devenue un symbole fort du pays. Qu’elle soit « dominicaine », « moderne », « sensual », « urbaine », « Tango », cette danse latine reste techniquement très abordable même pour les débutants et ses rythmes binaires et syncopés permettent une grande liberté d’expression du corps. A l’origine, dansée lors des soirées Salsa, on voit naître de plus en plus de soirées dédiées ou mixtes Kizomba/Bachata et les cours réguliers ne cessent de se développer partout en France grâce à l’engouement général actuel pour cette discipline.
Danse plein de folklore, on peut considérer la Bachata comme un mélange de Boléro, Merengue, Cha-cha-cha et Tango. C’est une danse sensuelle se dansant sur une musique Latino, mais avec un rythme bien reconnaissable. La Bachata puise sa saveur dans le romantisme et la mélancolie. En raison de son peu de reconnaissance, elle était très peu diffusée en radio. Mais à partir des années 1980, avec l’expansion des moyens massifs de communication, et l’apogée du tourisme, elle va se répandre à travers le monde. La Bachata deviendra le symbole de la République dominicaine. Il faudra attendre 2002 en France, pour la voir se démocratiser avec le titre “Obsession” du groupe Aventura.
Bien que très riche, la Bachata est facilement abordable et permet aux novices de pouvoir danser dès leurs premières soirées.
La Bachata est une danse latine célèbre à l’échelle mondiale.