QUICKSTEP

danse standard enseignée au Dance Swing Club de Niederhausbergen

Un Peu d’Histoire !

L’origine du Quickstep est étroitement liée à celle du Slow fox, les deux danses étant apparues dans les années 1920 lors de la séparation du foxtrot en sa version lente (devenue le slow fox) et sa version rapide (devenue le Quickstep). Le Foxtrot fut créé en 1914, attirant rapidement l’attention de Vernon and Irene Castle qui lui donnèrent son style et son élégance caractéristique. L’origine du nom Foxtrot n’est pas claire.
Le Foxtrot apparut en France en 1917 à la fin de Première Guerre mondiale, lorsque les boys du corps expéditionnaire américain vinrent combattre en Europe. À sa création, le Foxtrot était dansé sur du ragtime et fut également influencé par le negro spiritual. Dansée initialement sur des rythmes lents, la musique s’accéléra rapidement. Dans les années 1920, les orchestres jouaient jusqu’à 180 battements métronomes. Dès les années 1910 et jusqu’au travers des années 1940, le Foxtrot était la musique rapide la plus populaire, et une grande partie des disques créés durant cette période étaient des Foxtrots. La Valse et le Tango, bien qu’également populaires, ne surpassèrent jamais le Foxtrot. Même la popularité du Lindy hop dans les années 1940 n’affecta pas la popularité du Foxtrot, car ce dernier pouvait être dansé sur les mêmes disques utilisés pour accompagner le Lindy hop.
Au fil du temps, et par le fait que cette danse était dansée à la fois sur des rythmes rapides et sur des rythmes lents, le Foxtrot se sépara en une version lente et une version rapide. Depuis 1924 les versions lentes et rapides sont officiellement séparées en “foxtrot” ou “slow fox”, la version lente, et en “quickstep” (littéralement “pas rapide”, initialement appelée aussi quick foxtrot ou quick time foxtrot), la version rapide. Le Quickstep ne contient pas de subdivisions supplémentaires, contrairement au Foxtrot qui se sépare entre le style international, ou anglais, le style continuité américain et le style social américain. Le Charleston a également eu une grande influence sur le Quickstep et ces danses partagent par exemple leur aspect enjoué et des jeux de jambes.
Le Quickstep comme son nom l’indique est une danse pleine d’allégresse très rapide, exubérante, pétillante et sautillante, comprenant des sauts, des pirouettes, des jetés et des chassés. C’est en 1929 qu’il prend l’appellation de « Quickstep ». Ce sont les professeurs et danseurs anglais qui allaient, au fil du temps, enrichir cette danse et lui donner finalement sa structure actuelle. Le Quickstep est aujourd’hui une danse de salon de compétition dans la catégorie des danses standard. Nécessitant de très grands déplacements, cette danse est pratiquée principalement lors des compétitions ou dans des soirées spécialisées ou une grande salle de danse permet aux danseurs d’exprimer pleinement l’énergie de cette danse.