TANGO

danse standard enseignée au Dance Swing Club de Niederhausbergen

Un Peu d’Histoire !

Le Tango est né à la fin du XIXème siècle dans la région du Rio de la Plata. Si on le classe désormais parmi les « danses de salon » le Tango s’est pourtant développé bien loin des appartements et palais feutrés. Le Tango a émergé dans les faubourgs populaires de Buenos Aires.
Pour s’amuser, se divertir ou se rappeler leurs terres d’origine, des descendants d’esclaves, des anciens paysans marginalisés et un grand nombre de travailleurs immigrés européens dansent entre eux, mélangent leurs rythmes, leurs traditions et leurs chants. Et c’est ainsi que naît le Tango. Les pas et mouvements ne ressemblent toutefois pas encore à ceux que l’on connait aujourd’hui : ils sont plus rapides, plus suggestifs. Ce Tango des origines et un Tango canaille exécuté dans les bordels ou bals de rue par les mauvais garçons.
Peu à peu la fièvre du Tango contamine toute la ville. On le danse dans les bals, les guinguettes. Au début du XXème siècle émerge ainsi ce qu’on appelle la Guardo Vieja, interprètes de la première heure, ceux qui vont codifier la musique et la danse et se faire gardiens de la tradition. Les musiciens n’ont alors qu’un seul et unique objectif : faire danser et entraîner les couples sur la piste de danse.
Parce qu’il est dansé par les ouvriers et les marins, le Tango voyage et traverse l’Océan Atlantique pour s’installer dans les cabarets et bordels européens. Cette danse suggestive va même jusqu’à s’installer dans les beaux salons parisiens, car en ce début du XXème siècle les bourgeois raffolent de divertissements exotiques ou coquins.
Adopté par la jeunesse des beaux quartiers de Paris, le Tango perd quelque peu de son caractère scandaleux et ce succès mondain lui ouvre une nouvelle ère : celle cette fois-ci d’une danse de salon, un art adopté partout et par tous.
Au même moment en Argentine des années 1920 à la décennie 1950, le Tango triomphe
Le Tango est une danse de bal qui se danse à deux. C’est une danse d’improvisation, au sens où les pas ne sont pas fixés à l’avance pour être répétés séquentiellement, mais où les deux partenaires marchent ensemble vers une direction impromptue à chaque instant.
Le partenaire guide la partenaire qui suit en laissant aller naturellement son poids dans la marche, sans chercher à deviner les pas.
Les tangos ont un tempo de base compris entre 55 et 70 battements par minute, donc proche du battement de notre cœur.
Le terme tango est originaire de la communauté noire d’Amérique latine issue de l’esclavage. Il vient du kikongo ntangu qui signifie : soleil, heure, espace-temps. Quand les esclaves noirs finissaient de travailler, ils criaient « Tango! » et se mettaient à danser.
Le Tango c’est l’histoire d’une culture à mille facettes. . Le Tango est roi et fait partie de la culture nationale argentine.
Depuis 2009, le Tango est inscrit sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.